Quelques jours à Québec: carnet de voyage #2

par lapetitenoune

Après une petite pause, voici le second opus de nos aventures à Québec. Nous continuons le tour des quartiers centraux et nous rendons également hors des sentiers battus pour visiter l’université de Laval et les chutes de Montmorency.

Comme dans le premier article, je vous présente les lieux emblématiques de Québec, mais vous partage également bonnes adresses, bons plans et anecdotes. Québec est une ville relativement petite donc hormis l’université et les chutes nous avons pu visiter l’ensemble de la ville à pied. C’est très appréciable, surtout pour une ville Nord-Américaine. L’on comprend mieux pourquoi on dit souvent d’elle que c’est la plus européenne des villes du continent américain.

J’espère que ce deuxième épisode vous plaira tout autant que le premier et que j’aurai réussi à vous donner envie de visiter la jolie ville de Québec. Elle en vaut la peine!

Saint Jean Baptiste

Québec local life

Comme son nom l’indique ce quartier s’articule autour de la fameuse rue Saint Jean. Il s’agit de la partie située hors des remparts. Ici l’ambiance est bien différente du centre touristique.

Bars, cafés et petites boutiques lui confèrent un charme indéniable. C’est une zone résidentielle où il fait bon flâner en faisant du lèche vitrine, loin de l’agitation de la partie touristique. C’est d’ailleurs ici que nous faisions la plupart de nos courses.

Shopping

La carotte joyeuse et Crac

Ces deux boutiques attenantes l’une à l’autre proposent une large sélection de produits bios dont une partie est en vrac. On y trouve à peu près de tout: des légumes frais, des produits laitiers et ménagers, des surgelés etc. Ils ont même une partie traiteur avec un grand choix pour les végéta*iens et un espace médecine naturelle où j’avais trouvé le fameux drastix.

Seul bémol, malgré la présence d’un secteur vrac, le reste des articles est encore majoritairement suremballé.

Épicerie J.A Moisan

Une épicerie qui semble n’avoir pas bougé depuis son ouverture en 1871. Il s’agirait d’ailleurs de la plus ancienne d’Amérique du Nord. Tout ici fait envie, mais attention à la note qui risque fort d’être salée!

La colline parlementaire

hotel-du-parlement-québec

La petite histoire

À deux pas des remparts la colline parlementaire est dominée par une impressionnante fontaine et l’hôtel du Parlement, l’assemblée nationale québécoise. C’est une partie de la vieille ville moins fréquentée par les touristes, mais elle vaut largement le détour!

À voir

Hôtel du Parlement du Québec

Comme son nom l’indique ce beau bâtiment Second Empire abrite le Parlement Québecois. L’édifice inauguré en 1886 est ouvert au public toute l’année. Pour le visiter il suffit de s’inscrire en ligne pour une visite guidée gratuite. À noter que les visites libres sont également possibles, mais je vous conseille vivement de profiter du guide si vous le pouvez!

Vous y découvrirez le bâtiment dont les deux chambres législatives et la bibliothèque, mais aussi le fonctionnement de la démocratie canadienne et québécoise et l’histoire du pays.

C’est sans doute l’une des visites qui m’a le plus marqué à Québec.

Tout commence dans l’Agora. Cette partie du bâtiment a été inaugurée en mai dernier et comme dans tout le Parlement les liens entre le passé et le présent sont soulignés. Ici, un oeilleton permet d’observer le vieil édifice depuis la moderne Agora.

agora-québec

Les premières nations sont mises à l’honneur tant dans le bâtiment original avec des statues que dans la partie récente avec un film réalisé par un collectif autochtone. Celui-ci illustre les traditions et la vie quotidienne des peuples autochtones.Le guide insistera d’ailleurs sur l’importance des premières nations durant toute la visite.

L’Histoire en général occupe une place importante au sein du bâtiment, ce qui se ressent lors de la visite guidée. Cet édifice classé porte les marques de son histoire française, anglaise et canadienne. On suit d’ailleurs cette histoire au travers des tableaux et des ornements du bâtiment. Cette diversité est sans doute ce qui fait la richesse de cet impressionnant monument.

Autre point marquant, l’importance de la démocratie participative à la québécoise. Les citoyens ont ainsi un accès libre quotidiennement au Parlement, aux débats en chambre plénière et en commission. C’est pour souligner cette tradition que la nouvelle entrée a été baptisée Agora. Elle a d’ailleurs été pensée pour favoriser encore plus la participation des citoyens.

Durant toute la visite on sent la volonté de faire comprendre aux citoyens le rôle du Parlement et des parlementaires. Il y a une réelle volonté didactique de faire tomber la barrière qui peut parfois exister entre le pouvoir et les administrés.

Après la visite des chambres, on peut se rendre dans la bibliothèque qui rassemble plus de 2 millions d’ouvrages dont certains très rares.. Cette partie est optionnelle. Outre des livres elle abrite également un tableau représentant le Parlement en flamme. Il s’agit d’une métaphore de la démocratie québécoise suite à un scandale politique dans les années 2000. Ce tableau a ensuite été racheté par un ancien ministre de la justice et est aujourd’hui exposé au Parlement! Belle ouverture d’esprit à mon sens.

La fontaine de Tourny
fontaine-tourny-québec

Plutôt impressionnante elle arbore pas moins de 43 jets d’eau et mesure près de 7 mètres de haut. Passez l’admirer le soir lorsqu’elle se pare de mille feux!

Pour l’anecdote, de 1857 à 1960 elle trônait dans la ville de … Bordeaux! Elle en est retirée puis délaissée aux puces de Saint Ouen où elle est découverte par un homme d’affaires québécois qui décide de l’offrir à sa ville pour son 400ème anniversaire.

Québec hors des sentiers battus

Je vous le disais, Québec est une ville relativement petite qu’il est facile de visiter intégralement à pied. Toutefois, y ayant séjourné pendant près d’une semaine nous nous sommes quelques fois éloignés du centre. Nous nous sommes notamment rendus aux fameuses chutes de Montmorency.

Petit tour de quelques lieux excentrés, à visiter en bus.

L’université Laval

C’était l’université où étudiait ma petite soeur, nous y avons donc évidemment fait un tour. Elle es située dans le quartier de Sainte Foy, un peu excentrée, mais facilement accessible en bus.

Ne vous attendez pas à voir des édifices anciens ici. En effet, si l’université a été fondée en 1663 le campus actuel lui, date d’après-guerre. Cependant, si vous n’avez jamais visité d’université Nord-Américaine cela vaut sans doute la peine d’y faire un tour, ne serait-ce que pour sa taille.

Il s’agit d’une des plus grandes universités du Canada, une véritable ville dans la ville. Le nombre et la taille des bâtiments sont impressionnants, répartis sur un immense campus. Et que dire des installations sportives: on y compte 2 piscines, des terrains de tennis, de basket et même un « hall of fame » où sont exposés les trophées et photos des sportifs les plus primés de l’université.

En se baladant entre ces murs l’on comprend pourquoi les Canadiens sont si bons en sport de haut niveau. Tout est fait pour encourager l’effort et la performance!

Bon plan: un marché de petits producteurs locaux s’y déroulait tous les mardis de septembre de 11h30 à 13h30. C’est une belle initiative qui mérite d’être soulignée. Malheureusement le nombre d’exposants baissait chaque année en raison du manque de demande. Je doute qu’il ait eu lieu cette année à cause du COVID. À voir si cette jolie idée survivra malgré tout.

Les chutes de Montmorency

chutes-montmorency-québec

Cette impressionnante cascade qui n’a rien à envier aux chutes du Niagara est accessible en transport public depuis le centre de Québec. Le bus 800 vous y emmènera en 40 minutes.

C’est un site magnifique, surtout en automne. Pour les plus courageux, en hiver se forme ce que l’on appelle un « pain de sucre ». L’eau cristallise au pied de la cascade et forme une sorte de cône de glace. Au XIXème siècle les québécois y faisaient de la luge!

La cascade et le pont suspendu qui la surplombe en sont les attractions principales, mais si vous vous sentez d’attaque je vous recommande vivement de descendre les nombreuses (487) marches qui mènent au pied de la chute. La vue y est presque plus impressionnante que d’en haut!

Difficile de croire que l’on se trouve encore dans la ville de Québec.

Si vous en avez le temps je vous conseille de faire un tour le long de la rivière qui s’écoule de la cascade. C’est une balade tranquille et peu transitée, loin des hordes de touristes qui se pressent sur le pont et les belvédères.

**

Conseils pratiques

Zéro déchet/eau

Comme à Montréal, vous trouverez facilement des fontaines à eau.

Transport

Je l’ai mentionné à plusieurs reprises, presque tout Québec peut se visiter à pied. Si toutefois vous décidez de vous rendre aux chutes de Montmorency par exemple vous pouvez prendre le bus. Je vous laisse ici les tarifs.

Logement

Encore une fois nous étions logés donc je n’ai pas d’adresse à vous donner. Cependant, je vous recommanderais de chercher dans les quartiers du Vieux Québec ou de Montcalm.

**

C’en est fini de nos aventures à Québec, mais je vous retrouve très vite pour un article sur notre road-trip autour du lac Saint-Jean!

**

Qu’avez-vous pensé de cet article?

Cela vous a t’il donné envie de visiter Québec?

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site web utilise des « cookies » afin d'optimiser l'accès et le service lors de vos visites. Accepter En savoir plus